Quels objectifs pour votre Newsletter en B2B ?

newsletter-mail-notifications-téléphone

Quels objectifs pour votre Newsletter en B2B ?

Quels objectifs pour votre Newsletter en B2B ? 2210 1473 Timothé

Un chef d’entreprise reçoit en moyenne 80 emails par jour. Alors si vous décidez d’envoyer une newsletter, veillez à l’envoyer à la bonne personne, au bon moment avec les bonnes pratiques à mettre en place et surtout un objectif bien précis !

En B2B (Business to business) il est primordial d’être le plus intéressant possible (et non le plus intéressé). Quid d’une newsletter par un professionnel pour un professionnel ?

Une Newsletter, c’est quoi ?

Tout d’abord, une newsletter, en français « lettre d’actualités » est un e-mail marketing envoyé de façon régulière à une liste de personnes qui se sont inscrites (RGPD oblige), dans le but de les informer sur les actualités de l’entreprise et du secteur.

Elle peut-être envoyée de façon périodique ; quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle. En fait, il s’agit tout simplement d’un canal de communication qui permet aux entreprises  B2B de communiquer des informations, de garder le contact avec ses clients ou prospects, mais plus encore avec un outil CRM, de suivre les personnes qui ouvrent, cliquent ou partagent votre newsletter. Chaque interaction avec le destinataire peut être suivi (tracké) dans un objectif bien précis. Dernière chose qu’il faut préciser (et pas des moindre), envoyer ne vous coûte presque rien.

Les + d’une Newsletter en B2B

Une newsletter n’est donc pas là pour faire joli. Elle a un but précis et en particulier en B2B car les entreprises reçoivent en moyenne 80 emails par jour, ce qui est un très grand nombre ! C’est pourquoi il faut être attractif et se démarquer pour faire partie de ceux que l’entreprise va choisir d’ouvrir.

Une newsletter en B2B a plusieurs objectifs

Tout d’abord, la base de toute newsletter est qu’elle permet d’informer de l’actualité et des nouveautés de l’entreprise. Cela permet de montrer aux clients qu’on est dynamique, présent avec des informations pertinentes et à forte valeur ajouté à partager. On peut utiliser sa newsletter pour mettre en avant des articles que l’on a écrit, cela assoie notre expertise et notre légitimité, ce qui n’est pas négligeable !

illustration-vector-orbiteo-transfo-digital-optimiser-process-interneUne newsletter fidélise, c’est à dire que si on vous envoie un mail mensuel, une récurrence se créée et vous gardez en tête l’entreprise et la qualité des informations partagées. Rester dans l’esprit avec du contenu pertinent et ciblé traduit une proximité avec le destinataire en particulier en B2B. Aussi, partager l’information instaure une confiance entre l’entreprise et le client.

La newsletter peut aussi être utile pour générer du trafic vers le site web en incluant des liens, par exemple. Si vous arrivez à rendre le contenu de votre newsletter suffisamment intéressant, les gens cliqueront sur vos liens et cela attirera de nouveaux prospects. Et qui dit plus de trafic, dit plus de clients potentiels ! Dans certains cas, la newsletter permet de grossir vos communautés sur les médias sociaux.

D’après une enquête réalisée en juin et juillet 2018 par Combbase, Kompass et SOS Fichier auprès de 280 répondants, il y a plusieurs facteurs qui donnent envie de lire une newsletter : la connaissance de l’expéditeur (89 %), la confiance en l’expéditeur (86 %), la pertinence de l’objet (87 %) et sa personnalisation (48 %). Il est donc utile de prendre en compte ces 4 facteurs lors de la création de votre newsletter B2B. Si vous voulez en savoir plus, retrouvez les études de la SNCD sur l’email marketing B2B et B2C ici.

ebook-prospection-agence-digitale-orbiteo

Ce qu’il faut faire

Pour composer et rédiger correctement une newsletter en B2B il est nécessaire de respecter certaines règles et étapes :

  1. Mettez en avant l’identité de votre entreprise dans la newsletter, car il y a très peu de chances que vous ouvriez le mail s’il s’agit de quelqu’un que vous ne connaissez pas.
  2. Soyez accrocheur dès l’objet du mail. L’objet est ce que le destinataire lira en premier dans sa boîte mail et ce qui lui donnera envie de le l’ouvrir (ou pas). Gardez en tête que sur le web, on a environ 8 secondes d’attention de la part du lecteur, il faut donc la capter suffisamment vite avec un texte ou un visuel. Un objet tel que « la newsletter de la semaine » ne donne envie à personne mais une phrase plus accrocheuse comme « l’actualité à ne pas louper de la semaine » ou encore « la veille digitale du mois de Mai » sont des objets qui vous donneront envie d’en savoir plus.
  3. On pourrait penser que ça n’a pas d’importance mais le nom de l’expéditeur joue un rôle important car imaginons que vous receviez un mail de « Orbiteo » et un de « Nicolas d’Orbiteo » vous aurez plus envie de l’ouvrir dans quels cas ? Dans le deuxième cas, l’expéditeur est une personne, c’est forcément plus attractif et surtout plus humain.
  4. Il n’y a pas de moment précis quant à l’envoi d’une Newsletter en B2B, chaque entreprise fait ce qu’elle veut. Instaurez une récurrence et tenez compte des meilleurs jours pour l’envoi d’un mailing en B2B. Privilégiez le mardi et le jeudi en fin de matinée ou fin de journée.
  5. Personnalisé, personnalisé et encore personnalisé. Segmentez vos bases de données en fonction des ouvreurs réguliers ou occassionnels. Proposez un contenu le plus personnalisé possible en fonction de la localité des destinaires, de leurs secteurs d’activités ou encore de leurs postes.

Ce qu’il ne faut PAS faire

Lorsque vous êtes le destinataire d’une newsletter pensez à ce que vous n’aimez pas.

Comme, par exemple, le fait qu’il y ait trop de couleurs et d’images, ou que le logo de l’entreprise soit trop imposant. LESS IS MORE et attention à la surcharge d’information. Ce n’est pas agréable à regarder et ça ne vous donne pas envie de la lire.

Au contraire, recevoir une newsletter avec seulement deux phrases sur un fond blanc manque d’originalité et le manque d’information n’est pas agréable non plus ! Il est recommandé de trouver le juste milieu entre trop et pas assez pour que l’internaute prenne du plaisir !

Vous n’aimez pas non plus quand le but de la newsletter est simplement de vous vendre quelque chose (c’est le rôle d’un commercial) ce qui se rapproche de la campagne emailing ! La campagne emailing est souvent perçue comme un contact de masse, dans le simple objectif de vendre, et non comme un mailing personnalisé. C’est la même chose s’il y a trop de Call to Action lors de l’envoi : ce n’est probablement pas la bonne solution pour réussir votre email. Garder un objectif simple par email, avec un appel à l’action clair.

D’après le SNCD, en 2017, (Syndicat National de la Communication Directe) la consultation de mails professionnels sur smartphone aurait augmenté de 38% par rapport à 2016. Ne pas adapter sa newsletter au responsive design est également une erreur. Même si les emails sont le plus souvent ouvert par un abonné sur ordinateur en particulier en B2B, la plupart sont ouverts sur smartphone également. Il est donc nécessaire d’adapter vos mails à toute type d’appareils !

L’inscription à la newsletter d’Orbiteo sur notre site internet est bientôt possible. En attendant pour toutes questions ou renseignements, contactez-nous !

id25307analyse-performance-orbiteo-agence-digitale
156 vues
Timothé

Timothé

Double profil mixant digital et marketing stratégique, j'accompagne les entreprises dans le développement de leur activité et de leur image sur internet. Je porte un intérêt quotidien pour l'actualité #business #marketing #digital #socialmedia #startup #politique.

Tous les articles de : Timothé

Laisser une réponse